Notre capacité absorbante

Je touche cette poussière sur mon ordinateur plus précisément sur la lettre « K » surement très peu utilisée, je la regarde un instant déposée sur mon index, et si elle arrivait à passer les portes de ma peau, et à rentrer en moi ? Irait-elle se coller sous ma peau ? Ou se baladerai-t-elle dans tout mon corps pour se déposer à l’endroit le plus calme ? 
Est-ce que je la recracherai par la bouche ? Ou irait-elle gratter le fond de mon oesophage pour me faire tousser ? 
J’imagine mon corps recouvert d'un tas d’ordures comme posé dans une déchetterie, comme un corps enseveli sous un tas de choses, bloqué par la masse de choses qui se sont accumulées et collées entre elles. Tout s’est mélangé dans un brouhaha informe.

Est-ce que je viendrai à ne faire qu’un avec ?